Partis politiques candidats aux élections 2013

Partis politiques candidats aux élections 2013

  •    
    PARTIS DE DROITE
     


    LIKUD BEITEINU

    Leader -: Benjamin Netanyahu et Avigdor Lieberman
    Knesset - 42 députés
    Historique. Le Likoud est issu de la fusion en  1973 du mouvement Révisionniste et du parti Hérout de Menachem Begin avec d'autres petites factions politiques.  Le Likoud a remporté sa première élection nationale en 1977.
    Programme. Le  Likoud s'oppose à tout autre retrait unilatéral de territoires, à toute forme de  négociations  avec des organisations terroristes et s'est déclaré en faveur d'une reprise des négociations avec les Palestiniens une fois seulement que l'Autorité palestinienne ait pleinement reconnu le droit d'Israël d'exister, cessé toute forme d'incitation à la haine et à la violence et confisqué toutes les armes illégales. Le Likoud considère  Jérusalem comme la capitale indivisible d'Israël et appelle à l'achèvement de la barrière de sécurité anti-terroriste.  Au niveau social, le Likoud préconise une  réduction des impôts et encourage un plus grand rôle des femmes dans la population active.
     


    Israel Beiteinu (Israël est notre maison)

    Historique. Israel Beiteinu a été fondé en 1999 par Avigdor Liberman, ancien chef de cabinet de Binyamin Netanyahu. 
    Programme. Israël Beiteinu promet de sévir contre le crime, maintenir une majorité juive en transférant certaines régions peuplées par des Arabes israéliens à l'Autorité palestinienne tout en conservant certains blocs de constructions juives en Cisjordanie à l'intérieur des frontières d'Israël. .  Bien que le parti adopte une attitude nationaliste, A. Liberman a déclaré qu'il soutiendrait des concessions territoriales sous certaines conditions.
    Sur le plan économique et social, Israël Beiteinu réclame principalement de lourds investissements dans le secteur de  l'éducation.
    En tant que principal parti représentant les citoyens originaires d'URSS, Israel Beitenu est marqué par un agenda laïc, notamment en réclamant le mariage non-religieux en Israel ou le service militaire pour tous. Israel Beitenu demande aussi un changement du système électoral israélien qui renforce les pouvoirs du 1er Ministre.    
     


    HABAYIT HAYEHUDI (foyer juif)

    Leader - Naftali Bennett
    Knesset – 3 Députés
    Historique. Habayit Hayehudi est né en Novembre 2008 de la fusion des partis National religieux, Moledet et Tkuma
    Programme. Le parti du foyer juif déclare agir pour assurer le caractère juif de l'Etat d'Israël, tout en respectant les droits des minorités en Israël, y compris ceux de la minorité arabe.
    Sur le plan du conflit israélo-palestinien,  Habayit Hayehudi estime qu'un État palestinien sur la majeure partie de la Cisjordanie ou l'annexion de la Cisjordanie et de ses 2 millions d’habitants arabes sont deux solutions impossibles à mettre en œuvre et qui en outre, mettent en danger l'avenir de l'Etat d'Israël.
    Sur le plan régional, le parti du foyer juif considère qu'Israël est un îlot de démocratie et de liberté au milieu d'un océan de régimes arabes totalitaires.  
    Son programme électoral considère que les médias israéliens devraient être plus équilibrés et ne pas seulement être les porte-paroles de quelques élites historiques d'Israël.  
     


    OTZMA LEYISRAEL (la force d Israël)

    Leaders – Michael Ben-Ari, Aryeh Eldad
    Knesset – 2 députés
    Historique. Otzma Leyisrael a été créé le 13 novembre 2012 par les députés Aryeh Eldad et Michael Ben-Ari, qui ont quitté le mouvement d'Union nationale, pour former un nouveau parti avant les élections de la 19 ème Knesset  
    Programme. Otzma LeYisrael se distingue du reste de l'aile droite en jurant  allégeance au grand Israël mais en  promettant aussi  de « prendre soin » des Arabes israéliens et des travailleurs étrangers 

  • icon_zoom.png
    Elections 2013 Israël Elections 2013 Israël : MFA
     
     
    PARTIS DE GAUCHE


    AVODA (Travailliste)

    Leader – Shelly Yacimovich
    Knesset-8 députés après le départ d'Ehud Barak et de quatre autres députés pour Atzmaut. 
    Historique. Le parti travailliste est issu du principal mouvement de travail-sioniste d'Israël, Mapai,  qui a jouit d'un monopole sur le pouvoir en Israël jusqu'en 1977.
    Programme. La responsabilité sociale est le nouveau thème de campagne défendu par le parti travailliste qui se concentre davantage sur les droits économiques et la justice sociale.   L'une des promesses d'Avoda est d'augmenter le salaire minimum en Israël  en trois étapes. Autre enjeu d'importance pour la plate-forme du parti travailliste : le retour à la table des négociations avec les Palestiniens.  Améliorer l'éducation, la condition des femmes et des minorités arabes, réduire la criminalité et la corruption sont aussi les thèmes de campagnes développés par le parti travailliste.    
     


    MERETZ (Energie)

    Leader – Zahava Gal-on
    Knesset – 3 députés
    Historique. Le parti Meretz est né en 1992 comme  parti de coalition qui comprenait le Shinui, mouvement de défense des droits de la gauche citoyenne et la faction du Mapam, représentant l'aile gauche du mouvement kibboutz. 
    Programme. Le parti Meretz se prononce en faveur de la création d'un Etat palestinien par la négociation et demande qu'Israël démantèle toutes les implantations de peuplement juif dans les territoires palestiniens, en plus d'un retrait complet de la ligne verte.
    Le mouvement défend l'égalité des arabes en Israël et les droits civils pour les homosexuels.  Meretz aussi réclame une politique économique fondée sur la justice sociale et soutient une séparation complète entre la religion et de la politique israélienne.
     
     

    PARTIS DU CENTRE
     


    KADIMA (en avant)

    Leader – Shaul Mofaz
    Knesset –28 députés
    Historique. Le parti centriste Kadima a  fait irruption sur la scène politique israélienne en novembre 2005,  lorsque l'ancien Premier ministre Ariel Sharon a démissionné du parti du Likoud,  en raison de l'opposition interne à sa politique de désengagement de Gaza. A. Sharon a recruté au sein de Kadima de hauts membres du Likoud, notamment Ehud Olmert, et du parti travailliste, comme Shimon Pérès,  avant d'appeler à des élections anticipées qui ont lieu le 28 mars 2006. 
    Programme. Kadima appelle à un retour à la feuille de route afin de générer une solution de deux États pour mettre fin au conflit palestino-israélien. E. Olmert s'est déclaré en faveur d'autres désengagements unilatéraux, si la feuille de route échouait, renonçant ainsi à une partie des implantations de peuplement juif actuel.
    Kadima désire maintenir le statu quo entre religion et Etat, et favoriser l'emploi par le biais d'investissements nationaux et internationaux.
     


    YESH ATID (il y a de l'avenir)

    Leader – Yair Lapid
    Knesset- aucun député
    Historique. Le nouveau parti Yesh Atid a été créé en 2012 par Yair Lapid.
    Programme. Yesh Atid met l'accent sur le service national pour tous les Israéliens et sur la réforme du système électoral. Le plan de paix du parti de Yair Lapid est encore confus mais il se prononce pour une solution de deux États qui maintient, au sein des frontières d'Israël, des implantations de peuplement telles qu'Ariel et considère Jérusalem comme une capitale indivisible.  
    Le parti Yesh Atid  ne présente pas de politiques budgétaire ou économique particulières.
     


    HATNUAH (le mouvement)

    Leader- Tzipi Livni
    Knesset- aucun député mais 7 députés de Kadima ont rejoint Hatnuah
    Historique.  Le Parti Hatnuah a été formé en Octobre 2012 par des anciens membres du Parti Kadima, après la défaite de Tzipi Livni contre Shaul Mofaz pour diriger le parti, en Mars 2012. 
    Programme. La plateforme du nouveau parti de Tzipi Livni se concentre principalement sur les questions liées au processus de paix et à la reprise des négociations avec l'Autorité palestinienne.
     


    PARTIS ARABES
     


    RA'AM – Liste arabe unifiée

    Leader- Ibrahim Sarsur, Ahmed Tibi
    Knesset – 4 députés
    Programme. RA'AM souhaite mettre un terme à ce qu'il considère être l'occupation israélienne des territoires. Il appelle à démanteler toutes les implantations de peuplement israéliennes, y compris ceux des hauteurs du Golan et le long de la frontière libanaise qui appartiendraient selon lui au Liban. RA'AM se déclare en faveur d'un État palestinien indépendant, avec Jérusalem pour capitale.  
    Sur le plan religieux, RA'AM estime qu'Israël devrait permettre à des tribunaux religieux islamiques d'exercer des fonctions judiciaires, surtout parmi les communautés de Chiites  israélo-arabes. Ce parti réclame aussi  une augmentation budgétaire pour subventionner tous les lieux saints, appartenant à des musulmans, chrétiens et druzes.
     


    BALAD 

    Leader - Jamal Zahalka
    Knesset – 3 députés
    Historique. Balad a été crée en 1996 par un groupe de jeunes intellectuels arabes israéliens dirigés par Azmi Bishara
    Programme. Balad se prononce pour le retrait d'Israël de tous les territoires conquis en 1967 et pour la création d'un Etat palestinien avec Jérusalem Est comme capitale. 
    Sur le plan identitaire, Balad estime qu'Israël ne devrait pas être un État juif, mais un pays neutre pour l'ensemble de ses citoyens ; plus précisément un État démocratique et laïque.



    HADASH  (parti communiste israélien)

    Leader – Mohammed Barake
    Knesset – 4 députés
    Historique. Le parti Hadash est né le 15 mars 1977
    Programme. Les principaux points de la plate-forme de Hadash incluent un retrait israélien aux frontières d'avant 1967, établissant un État palestinien aux côtés d'Israël. Le parti Hadash défend aussi le « droit de retour »  pour les Palestiniens et demande  à Israël de rejoindre le traité de non-prolifération nucléaire (TNP)..



    PARTI RELIGIEUX 
     


    SHASS, (les gardiens sépharades de la Torah)

    Leaders – Eli Yishai, Aryed Déri, Ariel Atias
    Knesset – 10 députés après le départ de Chaim Amsellem
    Historique. Le Shass a été fondé dans les années 80 par le Rabbin Ovadia Yossef pour  représenter les ultra-orthodoxes juifs Séfarades (Juifs ressortissants des pays arabes et d'Afrique du Nord).
    Programme. Le Shass est opposé à la division de Jérusalem ainsi qu'à toute souveraineté palestinienne ou autre,  sur le Mont du Temple.  
    Sur le plan intérieur, le Shass souhaite défendre les valeurs sociales et juives en mettant l'accent sur les personnes défavorisées de la communauté orthodoxes sépharades. Le Shaas souhaite préserver le système scolaire ultra-orthodoxe, les avantages financiers en faveur des familles nombreuses, et maintenir les dispenses militaires pour les étudiants de yeshivot.   
     


    UNITED TORAH JUDAISM  (Judaïsme unifié de la Torah)

    Pas de principaux leaders
    Knesset -  5 députés
    Historique. Le parti de la Torah unifiée a été fondé en 1992.
    Programme. Ce parti se déclare opposer à la séparation de la religion et de l'Etat, au service militaire pour les étudiants de Yeshivot, et comme pour le Shass, au respect des lois du Sabbat notamment celles qui empêchent les entreprises  d'ouvrir sur les jours de fêtes. 
    Le Judaïsme unifié de la Torah prône une aide financière pour  la communauté ultra-orthodoxe, y compris les avantages économiques pour les familles nombreuses.

     
  •