Visas

Visas

  •  
     
    ​Le Ministère de l’Intérieur de l’État d’Israël a la charge de mettre en œuvre les lois de l’État spécifiant les conditions d’entrée en Israël (la Loi du Retour, 5710 – 1950, et l’Entrée dans le pays, 5712 – 1952). Le pouvoir de mettre en œuvre ces lois à l’étranger a été donné au Ministère des Affaires étrangères (Journal  Officiel 255 du 16 octobre 1952) et à ses représentants à l’étranger (Journal Officiel 2465 du 7 octobre 1978).
     
    Israël a des accords d’exemption de visas avec de nombreux pays. Avant de vous rendre à la Mission, vérifiez si vous avez besoin d’obtenir un visa pour vous rendre en Israël. Il est important d’insister sur le fait que l’exemption ne s’applique qu’aux visas pour visiteurs et aux passeports (et non pas aux laissez passer).
     
    Ci-dessous figurent les types de visas et le processus à suivre pour leur obtention :
     


    a.                  Visa d’immigration

    La Loi du Retour,  5710 – 1950 détermine le droit pour tout Juif d’immigrer dans l’État d’Israël. La loi est l’ expression de la connexion qui existe entre le peuple juif et sa terre. Les Juifs rentrant en Israël sont considérés comme des gens qui étaient hors d’Israël – ou  que leurs ancêtres étaient hors d’Israël -  et rentrent maintenant dans leur pays. Au regard de la loi, « Un Juif est une personne née d’une mère juive, ou qui est convertie au judaïsme et qui n’appartient pas à une autre religion ».
     
    Selon un accord entre le Gouvernement d’Israël et l’Agence Juive, cette dernière est en charge de l’immigration (aliya) vers Israël : vérification des candidats, donner des conseils et les guider, voir les arrangements de leur absorption, consultations dans les centres d’immigrants, lieux d’études, trouver un emploi etc… Un émissaire de l’Agence Juive pour l’Aliya  qui recommande à quelqu’un l’immigration, transférera le formulaire avec sa recommandation écrite à un représentant officielle de l’État d’Israël.
     
    Selon la loi, l’autorité autorisée à  produire un visa d’immigration repose uniquement sur la représentation diplomatique/consulaire. Ce représentant examinera donc la demande et la recommandation du représentant de l’aliya.  Le représentant diplomatique/consulaire pourra demander des détails complémentaires, aussi bien au demandeur qu’au représentant de l’immigration.. En cas de doutes, le représentant diplomatique/consulaire pourra transférer la demande à la section consulaire du Ministère des Affaires étrangères pour une décision.
     
    Ceux intéressés à commencer le processus d’immigration en Israël devront contacter le représentant de l’Aliya à l’Agence Juive qui est responsable de l’endroit  où ils résident. Afin d’obtenir l’information concernant le contact du représentant de l’Aliya, voir le chapitre « Informations générales ».
     


    b.                  A/1 : Visa temporaire pour résidents (pouvant bénéficier d’ une immigration d’après  la Loi du Retour)

    Le visa temporaire pour résidents A/1 est remis à une personne pouvant bénéficier de l’immigration (aliya) et qui a  terminé le processus d’examen avec le représentant de l’Aliya de l’Agence Juive, et dont la demande a été examinée et approuvée par le représentant diplomatique/consulaire d’une Mission israélienne.
     
     
    c.                  A/2  Visa d’étudiant
     
    Ce visa est donné à ceux qui désirent étudier en Israël dans des écoles élémentaires, secondaires, des universités, des Yeshivot et dans des institutions de jeunesse appartenant à l’Agence Juive. Le visa est valable pour un an et pour de multiples entrées et sorties. Ceux qui ont reçu leur visa n’ont pas le droit de travailler en Israël.
     
    Il est à noter que : un mineur n’aura pas de visa sans le consentement écrit de ses deux parents ou de son tuteur légal.
     
    Le visa est accordé aux étudiants munis de ce qui suit :
     
    .           Une demande complète et signée pour un visa d’entrer en Israël
    .           Deux photos pour passeport
    .           Attestation d’acceptation de l’étudiant dans une institution éducative en Israël
    .           Preuve que l’étudiant  peut payer ses études et subvenir à ses besoins en Israël
    .           Un document de voyage valable au moins un an, produit par un pays qui a une mission diplomatique dans l’Etat d’Israël. Si la mission n’existe pas en Israël, le passeport devra être validé pour la totalité de la période d’études plus six mois supplémentaires, en dehors de la période d’études.
     


    d.                 A/3 Visa pour le clergé
     
    Ce visa est donné aux ecclésiastiques afin qu’ils puissent remplir leur mission cléricale dans leur communauté religieuse en Israël,  suite à une invitation d’une institution religieuse reconnue, en Israël. Un ecclésiastique qui part pour Israël pour le visiter et  qui  demande un visa d’entrée, recevra le visa ordinaire B/2.
     
    Seul le Ministre de l’Intérieur a l’autorité pour donner un visa A/3. La demande devra être soumise en Israël, par l’institution religieuse qui invite l’ecclésiastique. La Mission ne fera qu’émettre le visa, avec l’approbation donnée auparavant par le Ministère de l’Intérieur. La validité de ce visa se décidera selon les directives du Ministère de l’Intérieur, avec la possibilité de  le renouveler, uniquement en Israël.
     
    Si ce visa est accepté par le Ministère de l’Intérieur, il sera donné par la Mission selon les règles suivantes :
     
    .           Demande remplie et signée, pour un visa d’entrée en Israël  un passeport en cours de validité
    .           Le payement des frais
    .           Deux photos de passeport
     


    e.         Visa A/4 – Pour les épouses et enfants de bénéficiaires des visas A/2 ou A/3.
     
    Ce visa est donné aux épouses et aux enfants mineurs de bénéficiaires des visas A/2 ou A/3.
     
    Ce visa sera donné sous les conditions suivantes :
     
    .           Le demandeur est l’épouse et/ou l’enfant mineur d’une personne ayant reçu un visa A/2 ou A/3.
    .           Une demande pour visa A/4 aura été remplie et signée  et devra être jointe à la demande de visa de la personne qu’elle accompagne 
    .           Deux photos pour passeport.
     



    f .         Visa de travail B/1
     
    Ce visa est donné à une personne dont le séjour en Israël aura été approuvé pour une période limitée et pour des raisons de travail. Ce visa est remis à des experts et des artistes, entre autres,  et n’est donné qu’avec l’approbation du Ministère de l’Intérieur.
     
    Les frais sont à payer par le demandeur lorsque la demande est soumise à l’un des bureaux administratifs de la population, du Ministère de l’Intérieur. A la réception de l’approbation du Ministère de l’Intérieur, la Mission établira un visa de travail B/1, après avoir questionné le demandeur et avoir obtenu, de sa part, ce qui suit :
     
    1.                  Un certificat vérifié de bonne conduite.
    2.                  Un certificat médical délivré par une clinique ou un hôpital reconnus par la Mission  (le certificat  doit couvrir, inter alia, des résultats normaux pour les tests de tuberculose, hépatite et sida) ainsi que les résultats de tests sanguins.
    3.                  Une déclaration de prise d’empreintes digitales (L’État d’Israël a commencé à prendre les empreintes des travailleurs étrangers qui viennent travailler en Israël) et une photographie.
    4.                  Une demande de visa remplie 
    5.                  Deux photos pour passeport.
     
    La validité du visa de travail B/1 se fera que selon les directives du Ministère de l’Intérieur. Le travailleur doit entrer en Israël pendant la période spécifiée sur le visa et rester dans le pays comme spécifié sur le visa. Une personne ayant reçu  un tel visa peut faire la demande d’une prolongation, dans l’un des bureaux administratifs de la population du Ministère de l’Intérieur.
     



    g.                  Vis pour visiteurs B/2
     
    Le visa B/2 est remis à une personne qui désire rester en Israël pour un court moment (pour une visite, du tourisme, une réunion de travail ou étudier dans un oulpan hébreu). Une personne qui entre en Israël avec un visa B/2 n’est pas autorisée à travailler dans l’État d’Israël.
     
    Un visa B/2 est valable pour une durée de trois mois, depuis sa date d’émission. La durée  du voyage en Israël sera déterminée par la Police des Frontières. Un visiteur qui désire prolonger sa visite devra soumettre une demande à l’un des bureaux régionaux administratifs du Ministère de l’Intérieur.
     
     
    Processus à suivre à la Mission :
     
    .           Présentation d’un document de voyage valable pour les six mois suivant la période de séjour en Israël.
    .           Une demande de visa d’entrée en Israël, remplie et signée Une photocopie du document de voyage du demandeur.
    .           Preuve que les moyens financiers des demandeurs sont suffisants pour son séjour en Israël.
    .           Billet d’avion  pour Israël et retour.
    .           Deux photos de passeport
    .           Payement des frais 
     
     
     
    Veuillez noter que :
     
    1.                  Le Consul peut demander des documents supplémentaires
    2.                  Les frais ayant été payés à la demande du visa, aucun remboursement ne sera accepté si, quelle qu’en soit la raison, le visa n’est pas accordé.

     
  •