Alla Eizenberg

MARSEILLE "M" LA MODE

  •   ALLA EIZENBERG
  •    
     
     
     
     
     
     
     

     
     
     
     

     
     @ Clément Jolin

    Le goût de la mode et du paraître sur des fonds d’architecture et de ciels azurés
     
    Alla EIZENBERG est née en Russie en 1977 et a immigré en Israël avec sa famille en 1991. En 2000, elle obtient son diplôme de la Shenkar Institute of Design and Textile et passe les deux années suivantes à travailler comme styliste pour la marque israélienne Katomenta. En 2002, Alla emménage à Milan où elle se spécialise dans la mode masculine. Elle s’inspire des ateliers de couture traditionnels italiens et acquiert une réelle compétence dans le domaine. En 2005, elle retourne en Israël et lance sa propre marque, Maison Rouge et présente tout de suite une collection de prêt-à-porter pour homme au célèbre Flag store de Tel-Aviv. Alla aime diversifier ses domaines d’intervention et apprécie particulièrement sa collaboration avec le célèbre chorégraphe de la compagnie de danse Bat-Sheva, Ohad Naharin pour qui elle dessine les costumes de scène. Depuis 2009, Alla Eizenberg dirige également un atelier de couture à la Shenkar Institute, en plus de son rôle dans le conseil d’administration.
     
    Le design d’Alla se caractérise par un luxe discret et cherche à créer une nouvelle interprétation de la garde-robe masculine traditionnelle. Dans ses nouvelles collections, elle introduit de nouveaux volumes : des drapés intégrés dans les coupes traditionnelles. Quand le noir Méditerranéen s’associe aux vêtements de la culture bédouine : un peuple nomade. Cette tendance ethnique, combinée à une transhumance urbaine et forcément contemporaine est renforcée par l’utilisation de matériaux divers (fibres métalliques imperméable, jersey, soie, polyamide) agrémentés de broderies faites mains, assurant à l’ensemble sa part de luxe.
     
    Interview :
     
    En quoi l’expérience de la maison de la création va-t-elle être déterminante dans votre parcours de créateur ?
     
    Ma participation au programme de la Maison de la Création est arrivée à un moment charnière de ma carrière. Quand j’ai créé ma marque « Maison Rouge Homme » en
    2006, j’ai eu la chance d’être très soutenue par les rédactrices de mode de Tel Aviv mais aussi par la clientèle. Quand j’ai ouvert ma boutique à Tel Aviv il y a 3 ans, je savais que l’étape suivante était d’imaginer un développement à l’étranger. La Maison de la Création a donc été une extraordinaire opportunité pour moi d’obtenir les connaissances techniques mais aussi d’avoir un soutien moral pour m’aider à développer ma marque. Elle m’a également aidée à comprendre comment fonctionne le marché international, et m’a aussi permis de rencontrer des personnalités très importantes de la mode.
     
    Pourquoi la dimension euroméditerranéenne du projet rend l’expérience encore plus enrichissante ?
     
    C’est la dimension humaine qui a mis en perspective l’aspect euroméditerranéen du projet. J’ai été ravie de rencontrer des personnalités aux histoires et cultures très proches des miennes tout en restant très différentes. Aussi, la région méditerranéenne a une filière textile et une histoire artisanale dont j’ai pu affiner les contours en échangeant avec les autres créateurs du programme.
     
    Quel message souhaitez-vous laisser aux prochains lauréats de la maison de la création ?
     
    J’aimerais dire aux lauréats suivants d’apprécier le programme autant que moi je l’ai apprécié et de s’y impliquer pleinement.
    Il faut s’imprégner de chaque information et de chaque rencontre même si elles ne semblent pas utiles tout de suite. Tirez avantage de cette incroyable opportunité sans ne jamais oublier les gens qui vous entourent durant l’aventure : l’ambiance générale est très importante ! Ayez l’esprit ouvert !
     
     Picture
     
    Produite par la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode, l'exposition "Marseille M la Mode" s'inscrit au programme des manifestations de l'année 2013 qui consacrera Marseille comme capitale européenne de la culture.
    L'exposition a pour vocation de faire connaître au public la richesse et la créativité méditerranéenne et de rappeler combien Marseille aime la mode.
    Il s’agit de présenter les univers créatifs des 14 lauréats euro-méditerranéens de 2010/2011 et des 7 jeunes entrepreneurs de mode marseillais invités en 2012 par la MMMM.
    L'exposition sera accompagnée d'un Mook (ouvrage élaboré par un collectif d'auteurs).
     
    "Marseille M la Mode" prendra la forme d'une installation au sein de laquelle nous assisterons à un véritable voyage virtuel dans l'univers créatif méditerranéen avec comme toile de fond une projection d'un film de synthèse destinée à mieux cerner les composantes majeures de la culture méditerranéenne de la mode exaltée à Marseille. Les photographies colorées et métissées de Ferrante Ferranti viendront circonscrire l'espace de l'exposition prenant la forme d'un immense pêle-mêle dans lequel les Marseillais pourront se retrouver au travers de ces photographies, le tout formant une mosaïque où s'entremêlent le luxe, la créativité et la gaîté.
     
    C'est au milieu de la mer,  évoquée par un plan d'eau disposé au sol, que le public découvrira les univers créatifs des lauréats. Parmi les 21 lauréats présents à cette occasion, Alla EIZENBERG représentera les couleurs et la culture israélienne.
     
    Plus d'informations:
     
     
  • icon_zoom.png
     : Clément Jolin
     
     
  •