CULTURE: Les medias

CULTURE: Les medias

  •    

    Les Israéliens se tiennent constamment informés des événements occurrant dans leur pays, au Moyen-Orient et dans le monde. L'écoute des bulletins d'information à la radio toutes les heures, des diverses émissions d'actualités de la télévision, ainsi que la lecture d'un quotidien au moins font partie de la routine de la majorité de la population.​

  •  
     

    Le respect de la liberté de presse vaut pour tous les medias, la censure ne portant que sur les registres de sécurité nationale. Sept quotidiens en hébreu paraissent ainsi que plusieurs journaux en russe, en français et deux en anglais - le Jerusalem Post (anciennement Palestine Post) qui existe depuis longtemps et une édition anglaise de Haaretz, l'un des principaux journaux du pays, en coopération avec le Herald Tribune. On compte aussi plus d'un millier de périodiques dont des revues spécialisées. La plupart des publications régulières figurent sur l'Internet.​


     
  •  
  • Radio et télévision 

  •  
    ​Kol Israël (La voix d'Israël) émet sur huit chaînes des programmes en 17 langues proposant, entre autres, des variétés, de la musique populaire, des conférences, des débats, de la musique classique ; ces émissions sont destinées à des audiences très variées, allant des enfants aux retraités, et des nouveaux immigrants aux Israéliens de longue date. Galei Tsahal (station des Forces de défense d'Israël) diffuse, 24 heures sur 24, nouvelles et musique ainsi que des programmes spéciaux destinés aux soldats. Des émissions sur ondes courtes, en plusieurs langues, sont destinées aux auditeurs de l'étranger et constituent une source régulière et fiable d'informations sur Israël, le Moyen-Orient et le monde juif.

    La télévision n'a fait ses débuts en Israël qu'en 1967; aujourd'hui, ses deux chaînes publiques diffusent des émissions éducatives, des informations et des variétés en hébreu, arabe et anglais. Une des deux chaînes, commerciale depuis 1994, est partagée entre trois sociétés privées de production, tandis que certaines heures sont réservées à la télévision éducative. Des réseaux câblés, à abonnement mensuel, desservent aujourd'hui tout le pays et permettent la réception de plusieurs dizaines de programmes américains, européens et asiatiques. Des chaînes israéliennes indépendantes se sont spécialisées dans des programmes sportifs, pour enfants, des films et documentaires sur des thèmes très variés.

    Kol Israël et la télévision sont gérées par l'Office israélien de la radio et télévision, soumis à la Loi de 1965 définissant le cahier des charges de ce service public indépendant, chargé de l'expression des diverses vues et opinions. L'Office est dirigé par un comité directeur nommé par le gouvernement pour une période de trois ans et un directeur-général nommé pour cinq ans. Ses activités sont financées par la publicité commerciale à la radio, la publicité pour des services publics et par une redevance annuelle payée par les détenteurs d'appareils de radio et télévision.​