Gilad Dobreski au festival de jazz de St LOUIS

Gilad Dobreski au senegal

  •   Concert du 24 mai 2012 : L'électrisant voyage de Gilad vers la diversité
  •    
    Gilad Dobrecky a emmené le public du Festival de Jazz de Saint-Louis en voyage du Moyen-Orient jusqu’aux forêts tropicales grâce à ses percussions. Au menu, des instruments toujours plus intrigants les uns que les autres pour les non-initiés aux percussions du Moyen-Orient.
     

    Gilad a entamé le concert seul, avec pour instruments deux maracas, auxquels il a ajouté sa voix.  Les rudiments rythmiques se sont succédés et accumulés pour devenir une masse sonore de plus en plus dense.

     

    Ici, tout peut servir d'instrument, c’est l’imagination qui dicte le possible.  Gilad a su se servir aussi bien d’un djembé que de sa voix, de ses pieds, d’un triangle, d’une flûte ou même… d’un sifflet imitant le chant des oiseaux!

     

    Sa musique, composée de patrons rythmiques superposés les un par-dessus les autres, possédait quelque chose de circulaire et d’envoûtant. Elle n’était cependant pas entièrement statique puisque de nouveaux éléments étaient constamment ajoutés.  Au spectacle se sont joints, le temps de quelques pièces, huit danseurs pour accompagner les rythmes de Gilad. 

     

    Éventuellement, le groupe local Ndar Afro Jazz, qui avait rencontré le célèbre percussionniste pour la première fois à peine quelques heures avant la performance, est venu rejoindre Gilad sur scène.  Ils ont joué leurs compositions, sur lesquelles Gilad a ajouté une saveur exotique.

     

    Gilad Dobrecky est un grand percussionniste israélien ayant joué entre autres avec Mike Stern, Toots Teilman, Dennis Chamber, Cornelius Bampus, Ornette Coleman, pour ne nommer que ceux-là.
     
     

     
    ​​​​​​
  •  
     

     
  •