IDF aux Philippines

IDF aux Philippines

  •    
    Une délégation de 148 membres est aux Philippines depuis le mercredi 13 novembre 2013, afin de fournir de l’aide en matière de recherche, de sauvetage et d’apporter les services médicaux nécessaires dans la capitale de Leyte Province, la ville de Tacloban touchée par le Typhon.
     
    Un centre médical multi-services de pointe, équipé d’environ 100 tonnes de fournitures humanitaires et médicales en provenance d’Israël, a été mis en place dans la ville de Tacloban pour fournir les soins médicaux aux victimes de la catastrophe. Le centre est constitué d’un département pour les enfants, d’un département pour les femmes, d’un service de soins ambulanciers et d’un département d’admission générale, le tout opéré par des médecins de Tsahal, des infirmières, des ambulanciers, des pharmaciens, des professionnels de santé mentale, des techniciens en radiologie et des personnes travaillant en laboratoire.
    La délégation comprend des représentants de l’Unité de sauvetage du Commandement du Front intérieur dirigée par le commandant de l’unité, le colonel Ramtin Sabti, ainsi que des médecins haut placés du Corps médical de Tsahal, dirigé par le Vice Médecin Général, le colonel Docteur Dudu Dagan.
    Lundi 11 Novembre 2013, une délégation de cinq experts en recherche, sauvetage et médecine est arrivée à Tacloban et a rapidement rédigé une évaluation de la situation déterminant ainsi la réponse de Tsahal face à celle-ci. Sur la base de cette évaluation, le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Benjamin (Benny) Gantz, a décidé d’envoyer une délégation à grande échelle vers la zone sinistrée.
    Le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de Tsahal pour la presse internationale, a déclaré :  “le Commandement du Front intérieur comprend des soldats et des officiers qui se sont distingués dans les domaines de la recherche et du sauvetage et des médecins hautement professionnels qui ont prouvé leur expérience au fil des années lors de missions complexes au Japon, en Haïti. au Ghana, en Bulgarie et en Turquie, où ils ont fait bénéficier de leurs ressources et de leurs connaissances à ceux dans le besoin.”
    (En collaboration avec l’Ambassade d’Israel en France)
  •